Psychologue à Levallois

Le psychologue clinicien est une personne ayant suivi un cursus de psychologie dans une université ou une école privée sous contrat avec l’état. Ce cursus comprend cinq ans de formation en Sciences Humaines et psychologie.

L’exercice professionnel est légalement autorisé et se doit de respecter le code de déontologie du psychologue.

Pour pouvoir exercer, le psychologue doit se faire inscrire sur un fichier ADELI répertoriant tous les professionnels de la santé.
Ce fichier, en libre consultation à la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) du lieu d’exercice permet de vérifier l’authenticité du titre de psychologue.

Attention : Aujourd’hui certains praticiens n’hésitent pas à s’octroyer le titre de psychologue alors qu’il ne le sont pas.
Mon numéro d’Adeli est le : 959304296

Faire la démarche de prendre rendez-vous avec un psychologue clinicien est libérateur et épanouissant. En effet, la psychothérapie vous offre un lieu et un moment privilégiés où vous pourrez vous ressourcer afin de résoudre vos difficultés personnelles ou professionnelles dans un cadre thérapeutique sécurisant et confidentiel. C’est la raison pour laquelle je vous accompagne avec bienveillance et sans jugement.

Mon travail de psychologue clinicienne est d’établir un diagnostique en fonction de chaque patient, de mettre en évidence et d’expliquer les troubles, les situations, les comportements ou les symptômes gênants en l’inscrivant dans son histoire.

Grace à votre démarche vous trouverez la solution pour régler des problèmes affectifs ou relationnels.
Ce travail est possible par l’instauration d’une alliance thérapeutique privilégiée, le respect, la confiance, la confidentialité et l’engagement.

L’idée est de vous accompagner dans l’approfondissement de la connaissance de vous-même et dans la compréhension de ce que vous vivez (ou avez vécu) afin de créer des conditions nécessaires à une évolution en profondeur. C’est aussi un véritable développement personnel pour se sentir mieux dans sa vie et dans son corps.

Je vous propose donc une vraie ouverture par mon regard extérieur de professionnel. Mon approche de vos problématiques se veut globale en respectant toujours le même objectif : trouver des solutions qui font sens pour vous et qui correspondent à vos attentes.

Lorsqu’un patient entreprend une thérapie comportementale et cognitive, le travail se base sur son système de croyance parfois erronées et négative qu’il cultive sur lui-même. C’est à dire que les pensées exercent une influence sur les émotions et le comportement. Celles-ci peuvent générer un état de souffrance et un comportement névrotique (dépendance, crise d’angoisse, phobies, T.O.C…..) que la thérapie va alors s’attacher à corriger.

Pour se faire, le thérapeute s’appuie sur une alliance, une relation active avec son patient dans l’apprentissage de nouveaux comportements. Puis sur l’utilisation de technique basée sur l’analyse fonctionnelle du problème (situation, émotion, comportement, cognition, anticipation) afin de repérer rapidement les déclencheurs, les monologues intérieurs et les comportements compulsifs.

De ce fait, un objectif de travail est mis en place avec l’accord des deux parties, qui permet d’évaluer ce que le patient peut accepter. Cela consiste essentiellement en un certain nombre de tâches précises à accomplir et il n’y a pas d’obligation donnée par le thérapeute.

C’est un dialogue entre les deux parties ou le thérapeute pose des questions, conseille et éclaircit les points qui peuvent aider son patient à comprendre son trouble et à trouver des solutions pour s’en sortir.


La thérapie cognitive et comportementale est indiquée pour :

  • le burnout, souffrance au travail,
  • difficulté dans les relations familiales ou autres,
  • la dépression,
  • le deuil,
  • la rupture / séparation
  • les troubles anxieux (crise d’angoisse, crise de panique),
  • les T.O.C (troubles obsessionnels compulsifs,
  • la phobie,
  • les troubles du sommeil,
  • les troubles alimentaires,
  • les conduites addictives,
  • la psychoéducation dans les troubles bipolaires,
  • les troubles oppositionnels et de conduite,
  • le TDAH (trouble déficitaire de l’attention hyperactivité)
  • la gestion du stress,
  • La confiance en soi…….

×